Mémoire corporelle et importance du toucher chez la personne âgée

Le toucher : base fondamentale de la construction de l’individu

Le toucher est présent quotidiennement dans nos vies et peut véhiculer différentes sensations et émotions, ayant des répercussions très profondes sur notre corps, notre santé et notre bien-être.

Son importance émerge au cours du développement, comme forme primaire d’échange à travers lequel l’enfant explore le monde, façonne son image corporelle, et permet la découverte de son corps.
Il influence notre rapport à nous-même et à l’environnement tout au long de notre vie.
C’est un véritable mode de communication : omniprésent dans la vie de chacun, il véhicule de nombreux messages à travers les sensations tactiles, kinesthésiques et proprioceptives (=perception de la position et des déplacements des différentes parties du corps), et participe ainsi à la construction du schéma corporel de l’individu.
Le schéma corporel, c’est la synthèse dynamique constamment remaniée de nos différentes perceptions et expériences physiques et émotionnelles, qui permet d’élaborer la représentation que l’individu a de lui-même. L’image du corps est propre à chacun : elle est liée au sujet et à son histoire.
Le toucher est ainsi riche de sens. Les évènements de la vie, les expériences, les changements s’inscrivent donc d’une certaine manière dans notre corps et façonnent l’image qu’on en a.
Pour le dire plus simplement, notre corps raconte notre histoire.

proximité personne âgée

L’enfant d’hier est la personne âgée d’aujourd’hui

personne âgée ostéopathie

Avec l’âge, le besoin de toucher et d’être touché ne diminue pas, bien au contraire.
Le sujet âgé, connaissant une diminution de ses capacités motrices, a tendance à moins se mobiliser, ce qui participe à l’altération de son schéma corporel.
Le toucher, sollicitant ses perceptions sensorielles, va amener la personne âgée à faire appel à sa mémoire corporelle.
Car la mémoire n’est pas l’apanage de notre cerveau. La mémoire du corps serait ainsi celle de tous nos ressentis passés et oubliés. Cette mémoire est imprimée dans nos muscles, nos os, notre chair et se réveillent au fil des événements de notre vie.

Par le toucher, l’éveil de la mémoire corporelle permet de réactiver et restituer des informations sensorielles en lien avec son vécu émotionnel, réorganiser la structure corporelle, et ainsi restaurer/consolider son schéma corporel.
La communication verbale étant bien souvent diminuée à cette période de la vie, la communication corporelle est un moyen privilégié pour entrer en relation avec les aînés.

Plus que jamais : Prenez le soin de toucher.

Et n’oubliez pas : Celui qui touche est touché à son tour.