Déroulement d'une séance

Une consultation peut durer de 1h à 1h30 et se déroule en plusieurs phases :

Dans un premier temps, il est nécessaire d’établir un recueil d’informations à propos des habitudes de vie du patient, les sports pratiqués, ses antécédents médicaux et éventuels traitements, mais également la qualité de son sommeil, son alimentation, ses signes fonctionnels, son état psychique, ou toute manifestation de stress ou surmenage ayant pu modifier son équilibre à différents moments de sa vie. Le corps supporte en effet de nombreuses contraintes physiques et psychiques, mais parfois ses capacités d’adaptation sont dépassées et des douleurs peuvent apparaître avec ou sans facteur déclenchant connu. L’ostéopathe analyse les éléments de vie qui sont susceptibles d’être à l’origine de contraintes au quotidien : port de charge, micro-traumatismes répétés, longs trajets en voiture, travail sédentaire, attitudes posturales asymétriques, etc.
Cette phase peut être longue mais elle permettra à l’ostéopathe de déterminer les indications et contre-indications de sa pratique, mieux cerner les zones à investiguer chez le patient et comprendre la ou les origines du motif de consultation.
Afin d’avoir un dossier le plus complet possible, penser à montrer vos examens complémentaires éventuels (radiographies, scanner, IRM, ou carnet de Santé pour une consultation pédiatrique).

Professionnel consultation ostéopathie prise de note

Dans un 2nd temps, une série de tests médicaux d’exclusion est effectuée afin de s’assurer que les symptômes décrits relèvent bien de la compétence de l’ostéopathe, ou s’il est nécessaire de réorienter le patient vers un autre professionnel de Santé.
Des tests ostéopathiques seront ensuite pratiqués sur l’ensemble du corps pour évaluer les zones en restriction de mobilité susceptibles de perturber l’état d’équilibre du patient et faire des liens avec le motif de consultation.

Enfin, le traitement consiste en la mobilisation des différents tissus de l’ensemble du corps (muscles, articulations, viscères, fasciaes) afin que le sujet s’adapte le mieux possible à ses différents antécédents et habitudes de vie.
L’ostéopathe choisira les techniques ajustées à chaque patient en fonction de son âge et sa morphologie, toujours dans les limites physiologiques des tissus. Si vous ne souhaitez pas de techniques de « cracking », vous pouvez en faire part à votre praticien dès le début de la consultation.
Un plan de traitement pourra être établi sur plusieurs séances en fonction de la complexité du sujet.

Il est primordial que le patient se sente en confiance, et qu’il comprenne et valide le traitement qui lui est proposé.

Enfin, des conseils adaptés seront donnés afin que vous puissiez contribuer activement à votre rétablissement en complétant au mieux le traitement et ainsi prévenir l’apparition ou réapparition d’autres troubles éventuels.